La BM octroie 15 millions $ à l’OHADA pour soutenir l’amélioration du climat des affaires

Le groupe de la Banque mondiale a signé, ce week-end à Yaoundé au Cameroun, une convention de financement avec l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (OHADA), portant sur un montant d’environ 15 millions de dollars, selon un communiqué de l’OHADA.

L’accord entre dans le cadre du Projet d’amélioration du climat des investissements (PACI) dans les Etats membres de l’OHADA.

Le communiqué explique que «ce nouveau don de l’International Development Association est affecté au financement de la deuxième phase du projet PACI, dont les composantes couvrent le renforcement des capacités des institutions de l’OHADA dans l’exécution de leur mandat opérationnel, l’appui à la mise en œuvre du projet, et l’amélioration de l’information financière des entités».

Le Secrétaire Permanent de l’OHADA, Dorothé C. Sossa, qui a paraphé la convention, estime que les activités à conduire dans ce cadre permettront d’enregistrer de nouveaux progrès dans l’amélioration du climat des affaires au sein des Etats membres de l’organisation, selon le document de l’organisation.

L’OHADA est une organisation internationale qui œuvre pour la facilitation des échanges et des investissements, la garantie de la sécurité juridique et judiciaire des activités des entreprises. Le droit de l’organisation est ainsi utilisé pour propulser le développement économique et créer un vaste marché intégré afin de faire de l’Afrique un « pôle de développement ».

L’organisation regroupe en son sein 17 Etats dont le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, le Comores, le Congo, la Côte d’Ivoire, le Gabon, la Guinée Bissau, la Guinée, Guinée Equatoriale, le Mali, le Niger, la République Centrafricaine, la République démocratique du Congo, le Sénégal, le Tchad et le Togo.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.