L’opération Barkhane sera maintenue jusqu’à l’éradication de la menace terroriste

Le patron sortant de l’opération Barkhane, le général Bruno Guibert, a assuré, lundi 23 juillet à Ouagadougou, que sa force sera maintenue jusqu’à ce que la menace terroriste soit éradiquée, à l’issue d’une audience avec le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré.

 

« C’est une opération qui va se poursuivre le temps nécessaire jusqu’à ce que la menace terroriste soit contenue et si possible éradiquée avec l’appui de la force conjointe du G5 Sahel et des armées nationales qui sont impliquées », a expliqué Bruno Guibert.

 

Bien avant cela, le général a dressé un bilan optimiste sur l’opération Barkhane qu’il a dirigée depuis juillet 2017. « En un an d’opération, nous avons obtenu des résultats significatifs sur les groupes terroristes. Il n’y a aujourd’hui plus de sanctuaire réel où des terroristes peuvent se protéger », a-t-il indiqué.

 

« La menace (terroriste) n’a pas disparu, mais l’ennemi, les terroristes, ne sont plus capables de conduire d’opérations coordonnées, d’opérations d’ampleur », a-t-il également nuancé.

 

Le patron de l’opération française a salué, par ailleurs, les efforts de la force G5 Sahel qui a déjà mené six opérations. « Barkhane est en appui total de cette force conjointe à travers des entraînements, de la préparation opérationnelle, et l’engagement aux côtés de cette force. Cela nécessite un engagement fort dans la durée car le combat contre le terrorisme nécessite un engagement déterminé », a conclu Guibert.

 

Venu s’entretenir avec le chef de l’Etat burkinabè au sujet, entre autres, de son départ de la tête de l’opération Barkhane, Bruno Guibert a présenté son successeur, notamment le général Frédéric Blachon à qui il passera le relais d’ici quelques jours.

 

Toujours au début de cette semaine, le général Bruno Guibert a été décoré Grand officier au Mali, par le Premier ministre malien Soumeylou Boubèye Maïga. Treize autres militaires de la force Barkhane ont été décorés par les autorités maliennes qui ont placé ces décorations sous le signe de la reconnaissance de l’engagement de la France et de l’opération Barkhane dans la lutte contre le terrorisme au Mali.

 

Mise en place en 2013 et basée au Sahel, la force Barkhane est la plus importante opération extérieure de l’armée française, avec environ 4.500 militaires déployés.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.