Washington appelle à des scrutins pacifiques en RDC

Les Etats-Unis ont invité, mercredi 21 novembre, les autorités de la République démocratique du Congo (RDC), à œuvrer pour la tenue d’élections crédibles en vue d’assurer un transfert pacifique du pouvoir.

« La RDC a une occasion historique de mener des élections crédibles pour un transfert pacifique et démocratique du pouvoir », a fait part la porte-parole du département d’Etat américain, Heather Nauert, la veille de la campagne électorale qui démarre officiellement ce jeudi, selon le calendrier électoral.

Pour Nauert « des élections crédibles et transparentes contribueront à alléger la charge de travail, relever les défis humanitaires et de développement, d’améliorer la capacité du pays à attirer les investissements et renforcer la stabilité en RDC et dans la région ».

La porte-parole a exhorté, en lien avec la campagne, « tous les acteurs à rester engagés envers le processus, à mener leurs activités de manière pacifique et à s’engager à respecter les droits humains, les libertés fondamentales et les valeurs démocratiques ».

Les élections présidentielles, législatives et provinciales auront lieu le 23 décembre. Au total, 21 candidats sont en lice pour succéder à Joseph Kabila qui est au pouvoir depuis 2001.

Le candidat de la coalition au pouvoir, Emmanuel Ramazani Shadary fera face à plusieurs adversaires de l’opposition qui n’ont pas pu se réunir tous autour d’un seul candidat.

Mardi, le plus jeune candidat à la présidentielle, Seth Kikuni Masudi, 37 ans, coordonnateur de la plateforme « Unis nous Ferons Mieux » (UFM), a demandé que soit reporté les élections pour « éviter le chaos », étant donné qu’il n’y a pas encore de consensus autour des « machines à voter » et du fichier électoral, entre autres.

Mais la CENI a réaffirmé, dans la même journée « la tenue irréversible » des élections à la date prévue, tout en invitant les candidats à se préparer pour défendre leurs projets de société au moment de la campagne.

De même que les Etats-Unis, d’autres partenaires étrangers de la RDC suivent de près l’évolution du processus électoral dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.