La Chine rassure ses partenaires africains sur la dette

Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi qui a entamé une tournée en Afrique, a voulu rassurer les partenaires du continent quant à la dette africaine auprès de la Chine.

«De manière générale, la dette en Afrique est une problématique qui dure depuis longtemps. Un produit de l’histoire. Elle n’a pas été provoquée par la Chine», a déclaré le chef de la diplomatie chinoise ce jeudi, au cours d’une conférence de presse tenue à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne, première étape de sa tournée.

Pékin est accusé d’étrangler financièrement certains pays africains avec ses prêts colossaux, dirigés surtout vers les infrastructures. A plusieurs occasions, des experts en finances ont pointé du doigt la dette africaine qui évolue à un rythme effréné. Les remboursements de la dette seraient passés de 4% à 11% des recettes budgétaires.

Par crainte d’une crise économique au niveau du continent, des appels se seraient multipliés à l’attention des créanciers, dont la Chine (principal bailleur bilatéral) en premier, pour trouver des moyens susceptibles de rendre la dette plus gérable.

Wang Yi a balayé d’un revers de main toutes les inquiétudes et mises en garde lancées ci et là. « Nous savons qu’en termes de financement, certains pays ont rencontré des difficultés. La Chine y attache beaucoup d’importance, en tant que bon ami et frère de l’Afrique », a-t-il assuré.

« Nous sommes toujours prêts à faire un geste quand les pays africains en ont besoin », a conclu le chef de la diplomatie.

Qu’à cela ne tienne, plusieurs dirigeants africains qualifie la Chine de meilleur partenaire commercial en comparaison avec des pays occidentaux.

Wang Yi, poursuivra sa tournée dans trois autres pays, notamment la Gambie, le Sénégal et le Burkina Faso.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.