Côte d’Ivoire : Requête du PDCI et de 21 partis au gouvernement sur la réforme de la CEI

Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA) et 21 formations politiques ont adressé, mardi, une requête au gouvernement concernant la réforme de la Commission Electorale Indépendante (CEI), rapporte la presse locale.

La requête met en avant une exigence fondamentale, celle de parvenir à une concertation élargie regroupant le gouvernement, l’ensemble des partis politiques et la société civile. L’objectif pour cette concertation nationale étant de parvenir à «une réforme consensuelle de la Commission Indépendante».

Cette démarche fait suite à l’initiative lancée fin janvier par le gouvernement d’engager des pourparlers pour la réforme de la CEI et en vue de la présidentielle de 2020.

A cette date, les autorités avaient reçu les représentants d’une quinzaine de partis politiques pour une séance de prise de contact et pour lancer le processus.

Le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, avait demandé aux formations politiques de lui faire part de leurs propositions concernant la réforme.

Pour rappel, la Côte d’Ivoire avait été épinglé, en novembre 2016, par la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP) qui avait estimé, dans un arrêt, que la CEI n’était ni indépendante ni impartiale.

Le mouvement politique « Ensemble pour la démocratie et la souveraineté » (EDS) s’est exclu, mercredi, de la démarche du gouvernement.

«EDS rejette la démarche du gouvernement qui demande aux partis politiques de déposer sous quinzaine leurs propositions auprès du ministre de l’Intérieur qui devrait en faire la synthèse », a fait savoir son président, Georges Ouégin, au cours d’une conférence de presse à Abidjan.

La plateforme réclame plutôt des « concertations ouvertes, libres et menées de façon démocratique », et qui n’exclut aucune formation politique.

A propos de adam eugene

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.