Les Togolais veulent divorcer avec le franc CFA

Plus de la moitié des Togolais veulent renoncer au franc CFA, révèle un sondage d’Afrobaromètre, dont les résultats ont été rendus publics ce jeudi, précisant que les Togolais sont majoritairement pour une sortie de leur pays de cette union monétaire.

«Deux Togolais sur trois (66%) pensent que le franc CFA profite plus à la France qu’aux pays membres de la zone franc comme le Togo et qu’il devrait être remplacé», indique un écrit d’Afrobaromètre.

Le document poursuit que « les Togolais les plus riches et les plus éduqués, les citadins et les hommes sont les plus enclins à choisir une sortie du franc CFA».

«Le soutien pour le remplacement du franc CFA est plus masculin (73% contre 58% chez les femmes) et urbain (73% contre 61% au milieu rural). Il est également plus proéminent chez les personnes les plus riches (78%) et chez les 36-65 ans (68%-71%)», détaille le sondage.

«Le soutien au retrait du Togo de la zone franc augmente avec le niveau d’éducation, passant de 53% pour les sans éducation formelle à 76% pour les Togolais ayant une éducation postsecondaire», précise la même source.

Le sondage révèle également que « plus de Togolais perçoivent que le pays va dans une mauvaise direction ou que la situation économique actuelle du pays ou encore que leurs propres conditions de vie sont mauvaises, plus ils sont pour que leur pays se retire du franc CFA ».

Par contre, 23%, moins d’un Togolais sur quatre, quant à eux déclarent que cette monnaie est un instrument de développement pour un pays comme le Togo et devrait être maintenu, indiquent les résultats du sondage.

Sur les personnes sondées, seules 12% ne se sont pas prononcées sur le maintien ou la sortie du Togo de la Zone CFA.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.