L’industrie pharmaceutique en Afrique, un secteur pourvoyeur de plus de 16 millions d’emplois

L’Afrique pourrait créer plus de 16 millions d’emplois si les secteurs public et privé collaboraient et investissaient suffisamment dans le secteur des médicaments.

C’est du moins, le point de vu de la Secrétaire exécutive, de la Commission économique pour l’Afrique (CEA), Vera Songwe, qu’elle a eu à partager avec les participants au Forum sur les affaires et la santé des entreprises en Afrique 2019.

«Le secteur de la santé et du bien-être a le potentiel de créer 16 millions d’emplois. Nous ne devrions plus exporter ces emplois mais les ramener» sur le continent, a déclaré Mme Songwe.

L’Afrique devrait cesser d’exporter des emplois indispensables vers d’autres continents et investir dans son industrie pharmaceutique, en particulier pour subvenir aux besoins de sa population et créer des emplois pour ses jeunes chômeurs, a-t-elle expliqué.

Mme Songwea relevé que le continent noir importe actuellement pour 14 milliards de dollars de produits pharmaceutiques de l’extérieur, une situation qui, selon-t-elle, pourrait revu à la baisse, si des politiques adéquates sont mises en œuvre.

« Nous savons qu’une Afrique heureuse est une Afrique productive. Nous savons qu’une Afrique en bonne santé est une Afrique prospère. C’est l’objectif de ce forum, de dire que nous ne devrions plus exporter ces emplois », a-t-elle souligné.

Ainsi, la Chef de la CEA exhorte les gouvernements du continent à collaborer avec le secteur privé afin de garantir à tous l’accès à la santé.

Selon les statistiques de la CEA, d’ici 2030, environ 14% de toutes les opportunités commerciales dans le secteur de la santé et du bien-être dans le monde se situeront en Afrique, à la deuxième place derrière l’Amérique du Nord avec 21%.

Notons que le Forum a été organisé par la CEA, la Fondation Aliko Dangote et la Coalition africaine des entreprises pour la santé (ABCHealth), le but étant de mobiliser collectivement les ressources, l’expertise et l’innovation du secteur privé pour renforcer les systèmes de prestation de soins de santé sur le continent.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.