Ethiopian Airlines-Crash : La Chine suspend les vols de Boeing 737 MAX

L’Administration de l’aviation civile de Chine (CAAC) a donné l’ordre ce lundi aux compagnies aériennes chinoises de suspendre tous les vols des Boeing 737 MAX après le crash mortel hier dimanche, d’un appareil similaire de la compagnie Ethiopian Airlines.

L’appareil s’est écrasé hier quelques minutes après son décollage de l’aéroport  d’Addis-Abeba en partance pour Nairobi. Il n’y a eu aucun survivant parmi les 157 passagers et membres d’équipage du Boeing 737 MAX.

Dans un communiqué, le Bureau chinois de l’aviation civile a indiqué que la mesure de suspension entrerait en vigueur ce lundi à 18H heure chinoise (10h GMT) et que l’utilisation des Boeing 737 MAX 8 pourra reprendre après confirmation par les autorités américaines et par Boeing «des mesures prises pour garantir avec efficacité la sécurité des vols» de ces appareils.

Le crash de ce dimanche est le deuxième du genre en quelques mois d’un Boeing 737 MAX 8 après celui fin octobre, d’un appareil de la compagnie indonésienne Lion Air qui avait provoqué la mort de 189 personnes. Ces deux appareils se sont écrasés dans des conditions assez similaires, quelques minutes après leur décollage.

Cette succession de drames soulève des questions sur les débuts d’un appareil essentiel pour le constructeur américain et ne devrait pas manquer d’avoir des conséquences sur les performances de l’avionneur américain.

Le 737 MAX est un modèle central dans la stratégie du constructeur américain qui a déjà reçu 5.011 commandes, ce qui représente plus de sept ans de production au rythme actuel.

Boeing a de quoi s’inquiéter pour ses débouchés. L’américain et son concurrent européen Airbus se disputent âprement le marché chinois qui constitue selon l’Association internationale du transport aérien (IATA), le deuxième marché mondial et devrait devenir le premier devant les Etats-Unis vers le milieu des années 2020.

A propos de adam eugene

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.