La Guinée-Conakry mobilise 3,5 milliards Us dollars pour son PNDES

La Guinée a mobilisé 3,5 milliards de dollars US depuis 2016 pour la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES) qui compte 675 projets prioritaires, a annoncé lundi à Conakry, la ministre guinéenne du Plan et du Développement économique, Mama Kanny Diallo.

«Sur la base des informations disponibles au niveau du ministère du Plan et du Développement économique, c’est un montant d’environ 3,5 milliards de dollars US qui a été mobilisé de 2016 à ce jour, pour la mise en œuvre du PNDES», a indiqué Mama Kanny Diallo, au cours d’une conférence de presse sur le bilan et les perspectives de son département.

Selon elle, ce montant inclut les financements chinois, mais ne comprend pas les financements des autres bailleurs de fonds bilatéraux, les financements privés et les Partenariats Publics et Privés.

Mama Mme Diallo a souligné qu’en termes d’engagements financiers, la Guinée a enregistré dans le courant de l’année 2018, un début de concrétisation des annonces faites à la Réunion du Groupe Consultatif par la Banque Mondiale et la Banque Africaine de Développement.

« Ainsi, à travers son Cadre de Partenariat-Pays (CPP), la Banque Mondiale a mis à disposition de la Guinée une enveloppe de 1,5 milliard de dollars US sur la période 2018-2023.

De son côté, la Banque Africaine de Développement a alloué à la Guinée, à travers son Document de Stratégie-Pays (DSP), une enveloppe supplémentaire de 371 millions de dollars US pour la période 2018-2022. Ce qui porte l’engagement de l’institution à environ 1 milliard de dollars US pour les prochaines années », a expliqué la ministre du Plan et du Développement économique.

La ministre du Plan a par ailleurs déclaré que grâce à la mise en œuvre du PNDES le produit Intérieur Brut (PIB) a progressé en termes réels de 10,8% en 2016  à 13,4% en 2017.

Un résultat qui est bien au-delà des prévisions, a-t-elle remarqué, précisant que «les perspectives pour 2018, en attendant les chiffres définitifs, sont également bonnes. Si cette tendance est maintenue, le pari d’un taux de croissance à deux chiffres serait gagné sur toute la période couverte par le PNDES».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.