Quatorze morts dans l’éboulement d’une mine en RDC

Quatorze personnes sont mortes selon un bilan provisoire, dans l’éboulement d’une mine artisanale de cassitérite, provoqué par les pluies diluviennes qui se sont abattues sur  province du Sud-Kivu dans l’est de la République démocratique du Congo.

Le drame s’est produit dans la nuit de mardi à mercredi à Nyabibwe, une localité minière située à environ 100 km au nord de Bukavu, capitale de la province du Sud-Kivu.

«Les recherches qui ont commencé vers 3 heures du matin et qui se poursuivent encore, ont permis de retrouver 14 corps sans vie tirés des décombres et neuf blessés», a déclaré  Muhima Kateete, responsable administratif local de Nyabibwe.

Neuf autres personnes « blessés graves » sont pris en charge dans des centre hospitaliers locaux, selon une source médicale.

La cassitérite, principal minerai de l’étain, est utilisé dans la fabrication des téléphones portables, des appareils photos numériques et de nombreux autres articles électroniques.

En RDC, les accidents dans les mines exploitées par des creuseurs artisanaux sont fréquents et souvent très meurtriers, mais largement sous-documentés compte tenu des endroits extrêmement enclavés où ils se produisent.

Les creuseurs artisanaux travaillent dans des conditions difficiles, sans respect des normes de sécurité, pour vendre leur minerais à des comptoirs qui les revendent ensuite à de grosses entreprises.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.