Libye : Lourd bilan humanitaire des violents affrontements autour de Tripoli

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) fait état dans un dernier bilan d’au moins 121 tués et 561 blessés en Libye, depuis le 4 avril dernier, date du début de l’offensive menée par les troupes du maréchal Khalifa Haftar contre les forces loyales du Gouvernement d’Union Nationale (GNA) basé à Tripoli.

Sans préciser le nombre de victimes civiles, l’OMS a dénoncé, sur le réseau social Twitter, «les attaques répétées contre le personnel soignant» et les ambulances dans la capitale libyenne.

Pour sa part, le bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA) a évoqué le chiffre de 13.500 personnes déplacées en raison des affrontements, parmi lesquelles 900 ont été admises dans des centres d’accueil.

Depuis le 4 avril, de violents affrontements armés opposent, en périphérie de la capitale libyenne, les troupes du GNA et l’Armée Nationale Libyenne (ANL), autoproclamée par le maréchal Haftar.

Les forces pro-gouvernementales ont annoncé dimanche, avoir abattu un avion de chasse de l’ANL au sud de Tripoli. «Les forces de l’armée libyenne (du GNA) ont abattu un avion ennemi qui se préparait à mener des raids aériens dans la région de Wadi al-Rabie», a confié à la presse leur porte-parole, le colonel Mohamad Gnounou.

A propos de adam eugene

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.