Recensement économique des entreprises industrielles de Côte d’Ivoire à partir du 2 mai prochain

Leader économique des 8 pays de l’UEMOA (Etats ayant en usage le Fcfa) et 3ème économie de la zone CEDEAO (15 Etats en Afrique de l’ouest), la Côte d’Ivoire poursuit le redressement et le positionnement de son économie entamés en 2011, sous le Président ADO.

Le recensement économique des entreprises industrielles et des établissements débutera le 2 mai sur l’étendue du territoire national, a annonce N’Guessan Doffou, Directeur général de l’Institut national de statistique (INS) qui pilotera cette opération.

L’objectif de ce projet est de permettre à la Côte d’Ivoire de disposer d’un répertoire national d’entreprises industrielles et établissements géoréférencés, afin de mesurer aisément la contribution du secteur industriel à l’économie nationale.

Les entreprises concernées sont celles exerçant dans le secteur extractif, de la fabrication, de production et de distribution d’électricité et de gaz, de la production et distribution d’eau, de l’assainissement, du traitement des déchets et dépollution. En sont exclus les exploitations agricoles, les entreprises fermées, en construction.

Au total, 120 agents recenseurs et 40 chefs d’équipe seront déployés sur le terrain de mai à août 2019 pour la collecte des données. Ce recensement qui nécessitera une enveloppe budgétaire de 1,66 milliards FCFA, est financé par la Banque africaine de développement (BAD) à travers le Projet d’appui à la gestion économique et financière (PAGEF).

A propos de © 2016 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.