Côte d’Ivoire : le bilan des affrontements intercommunautaires à Béoumi s’alourdit à 10 morts

Le corps d’une personne portée disparue lors des affrontements intercommunautaires survenus la  semaine dernière à Béoumi, dans le centre de la Côte d’Ivoire, a été découvert dimanche, portant le bilan à 10 morts contre 9 morts et 84 blessés signalés dans un précédent bilan.

Le corps d’une personne portée disparue « a été retrouvé ce matin vers 10h. Le décès n’est pas d’aujourd’hui. Ça fait donc un bilan de 10 morts », a déclaré dimanche une source policière sous couvert de l’anonymat. Une information corroborée par plusieurs personnes sur place.

Les violences ont été déclenchées par une altercation entre un chauffeur de taxi-brousse malinké et un conducteur de moto-taxi baoulé, qui a dégénéré mercredi en bataille rangée dans la ville de Béoumi puis dans des villages avoisinants, selon des témoins.

De nombreux magasins et maisons ainsi que des voitures et des motos ont été brûlés dans cette ville, et la tension restait vive. Des centaines de militaires et gendarmes ont été déployés dans toute la zone pour éviter de nouveaux accrochages et affrontements. Beaucoup veulent encore en découdre.

Sidi Tiémoko Touré, ministre de la Communication et des Médias, porte-parole du gouvernement, par ailleurs député de Béoumi, s’était rendu à Beoumi, au nom du gouvernement, pour une série de rencontres avec toutes les communautés en vue, de ramener le calme.

Les affrontements intercommunautaires, parfois meurtriers, sont fréquents en Côte d’Ivoire, pays d’environ 25 millions d’habitants qui compte plusieurs dizaines d’ethnies. Ces heurts sont souvent liés à la propriété foncière mais aussi aux transports.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.