La RDC a finalement son nouveau Premier ministre

Le président de la République démocratique du Congo (RDC), Felix Tshisekedi, investi depuis janvier dernier, a enfin nommé ce lundi 20 mai un Premier ministre en la personne de Sylvestre Ilunga Ilukamba, issu du Front commun pour le Congo (FCC) de l’ex-président Joseph Kabila.

Ilukamba qui était jusqu’ici directeur général de la Société national des chemins de fer du Congo (SNCC), a affirmé que sa lourde mission à consistera à « contribuer à l’amélioration des conditions de vie des citoyens congolais dans la transparence et la bonne gouvernance ». Il a fait savoir que la sécurité et l’instauration de la paix constitueront les priorités de son gouvernement.

Cet ex-ministre du Plan est la figure du compromis entre Kabila et son successeur Tshisekedi. Pour le porte-parole du chef de l’Etat, Ilukamba a été nommé en vertu d’un accord politique conclu avec l’ancien président.

Le FCC étant majoritaire au Parlement, il est en droit de proposer un Premier ministre issu de ses rangs. Il a fallu pratiquement quatre mois pour que le nouveau chef d’Etat consente à une proposition. D’autres noms étaient entre temps rejetés.

« Je considère ma nomination comme une lourde responsabilité en ce moment crucial de l’histoire de notre pays et je m’engage à mobiliser toutes mes capacités pour pouvoir faire fonctionner de façon harmonieuse la coalition au niveau du gouvernement », a assuré le Premier ministre.

Reste maintenant à former le nouveau gouvernement pour lequel des négociations ont déjà commencé. Selon certains observateurs, les tractations pour la nomination des ministres datent déjà de quelques semaines et elles s’avèrent difficiles.

Qu’à cela ne tienne, les Congolais attendent beaucoup de leur président qui a suscité l’espoir en promettant le changement dans le pays.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.