Le Gabon exige désormais des visiteurs étrangers d’être vaccinés contre la fièvre jaune 

Tout voyageur désirant se rendre au Gabon, doit obligatoirement présenter une preuve de vaccination contre la fièvre jaune, ont annoncé cette semaine les autorités de Libreville.

«Conformément au Règlement sanitaire international (RSI), il est rappelé aux voyageurs, que pour entrer au Gabon, la vaccination contre la fièvre jaune est exigée aussi bien des nationaux que des étrangers», indique sans aucune autre explication, le ministre de la Santé Max Limoukou, dans un bref communiqué de mise en garde pour les voyageurs entrant sur territoire.

Le Gabon serait frappé de plein fouet par cette maladie qui touche chaque année environ 200.000 personnes en Amérique et en Afrique, mais aucune information n’a été dévoilée sur le nombre de cas enregistrés.

La fièvre jaune est une maladie virale aiguë transmissible de l’animal à l’homme et d’homme à homme par divers moustiques du genre Aedes, hôtes intermédiaires et vecteurs.

Une fois qu’on est infecté par le virus de la fièvre jaune, la période d’incubation dans l’organisme dure de 3 à 6 jours. L’infection reste asymptomatique chez de nombreuses personnes, mais lorsque des symptômes apparaissent, les plus courants sont de la fièvre, des myalgies, au premier plan desquelles des dorsalgies, des céphalées, une perte d’appétit, des nausées ou des vomissements. Dans la plupart des cas, les symptômes disparaissent au bout de 3 à 4 jours.

D’après l’Organisation mondial de la santé (OMS), la fièvre jaune est difficile à diagnostiquer, surtout dans les stades précoces. Dans sa forme plus sévère, on peut la confondre avec le paludisme grave, la leptospirose, l’hépatite virale (surtout les formes fulminantes), d’autres fièvres hémorragiques, d’autres maladies à flavivirus comme la dengue hémorragique ou une intoxication.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.