Maroc : Les centrales Jorf Lasfar et Mohammedia, des pollueurs de l’atmosphère

Les deux centrales à charbon marocaines de Jorf Lasfar et de Mohammedia, ont été classées parmi les foyers d’émission du dioxyde de soufre (SO2) les plus importants dans le monde.

Dans une cartographie mondiale de la pollution atmosphérique, réalisée par l’ONG Greenpeace à partir de données de la NASA, le Maroc figure parmi les pollueurs de l’atmosphère.

L’organisation de défense de l’environnement a établi ce classement des plus importantes zones de pollution de la planète «en se fondant sur le lien entre les centrales à énergies fossiles, les raffineries et les industries d’une part et les niveaux élevés d’émissions de dioxyde de soufre (SO2) d’autre part », a-t-on appris.

Le Maroc apparait sur cette carte à travers deux foyers émetteurs de SO2, un gaz produit par la combustion du charbon et considéré comme l’un des principaux polluants atmosphériques participant à une hécatombe mondiale de 7 millions de morts par an, rappelle Greenpeace.

C’est l’Inde qui vient en tête des pays les plus pollueurs au monde, révèle le rapport de Greenpeace Inde. Le pays dépasse en effet la Chine et la Russie et est responsable de 15 % des émissions anthropiques mondiales de dioxyde de soufre.

Toutefois, la Russie est pointée du doigt car elle dispose de l’installation la plus polluante du monde, en l’occurrence le complexe métallurgique de Norilsk.

En Europe, et malgré les efforts déployés par les gouvernements pour réduire la production de ce gaz, certains pays, notamment ceux de l’Est, figurent encore dans ce classement.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.