Discrimination raciale: Un Ivoirien désigné rapporteur-pays du Cambodge et de la Suisse

L’Ivoirien Bakari Sidiki Diaby a été désigné jeudi à Genève (Suisse) rapporteur-pays du Cambodge et de la Suisse au terme de la 99è session du Comité pour l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale de l’ONU (CERD, en anglais).

En sa qualité d’expert auprès du Haut commissariat des Nations-Unies aux droits de l’homme, Diaby devient ainsi avec cette désignation, «le tout premier Ivoirien à siéger dans l’un des organes conventionnels» des Nations-Unies.

«Ça doit être un motif pour encourager l’Etat de Côte d’Ivoire à se mettre à jour devant tous les organes du Traité particulièrement le CERD pour présenter ses rapports en souffrance», a expliqué Bakari Sidiki Diaby.

Depuis 2004, la Côte d’Ivoire n’est plus passée devant ce Comité alors qu’elle devrait le faire tous les deux ans.

Le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale est un organe composé d’experts indépendants qui surveillent la mise en œuvre de la Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale par les États parties.

Ce Comité est le premier organe créé par les Nations-Unies afin de surveiller l’application d’un instrument international dans le domaine des droits de l’homme.

Durant la 99ème session, le Comité a tenu des réunions publiques afin d’auditionner des représentants de la société civile au sujet de l’application de la Convention dans les Etats parties dont l’examen des rapports figurait à l’ordre du jour.

De plus, le Comité a abordé plusieurs questions relatives à ses méthodes de travail, notamment le processus de renforcement des organes de traités.

Lors de sa 100e session, qui se tiendra à Genève du 25 novembre au 3 décembre 2019, le Comité doit examiner les rapports des six États parties suivants: Cambodge, Chili, Colombie, Irlande, Israël et Ouzbékistan.

A propos de adam eugene

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.