Terrorisme : Les USA offrent du matériel militaire au Tchad

Les Etats-Unis ont offert, ce jeudi 26 septembre, 60 véhicules neufs au contingent tchadien de la force G5 Sahel dédiée à la lutte contre le terrorisme, a fait part l’ambassade américaine à N’Djamena. 

Il est attendu que ces véhicules militaires permettent aux forces tchadiennes de gagner en mobilité et en vitesse dans leurs opérations sur le terrain.

Il s’agit selon le commandant du groupement spécial antiterroriste au Tchad, Abdramane Youssouf Mery, de la «deuxième aide des Etats-Unis» au profit du Tchad après une première livraison de 39 véhicules.

« Nous avons maintenant 99 véhicules. Ces équipements vont faciliter notre mobilité aux frontières pour lutter contre le terrorisme », s’est réjoui ce commandant, appelant, par la même occasion, les autres « pays amis à soutenir l’ensemble des membres du G5 Sahel ».

La chargée d’affaires de l’ambassade des Etats-Unis à N’Djaména, Jessica David Ba a déclaré que les Etats-Unis sont «fiers d’accompagner le Tchad et ses partenaires du G5 Sahel qui est une initiative africaine exprimant la volonté courageuse et la détermination des pays membres de travailler ensemble afin d’éliminer les diverses menaces terroristes qui planent sur la région».

Elle a précisé que le matériel livré constitue la deuxième tranche d’un ensemble d’équipements et de formations qui s’élèvera à plus de 28 millions de dollars pour le Tchad.

Avec tout le matériel dont bénéficie le Tchad, «le contingent tchadien au G5 Sahel sera pleinement formé et équipé pour sa mission de lutte contre le fléau terroriste et contre les trafics mafieux de tous genres, y compris la traite des personnes, le trafic de drogue et d’armes» a assuré Jessica David Ba, soulignant que Washington tient toujours à une approche d’aide bilatérale, plutôt que de passer par les Nations unies.

La force G5 Sahel (créée par la Mauritanie, le Mali, le Niger, le Burkina Faso et le Tchad) a toujours du mal à répondre à sa mission, en raison d’un manque de financement.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.