Macky Sall présente les  «initiatives majeures» du Plan Sénégal Emergent

Le président Macky Sall a annoncé jeudi à Diamniadio, à 30 km de Dakar, «des initiatives majeures» de la deuxième phase du Plan Sénégal émergent (PSE) consacré en grande partie, à la «trajectoire du développement des territoires locaux», à l’ouverture d’un dialogue avec les maires et les présidents de conseil départementaux.

La rencontre avec des élus locaux de plusieurs collectivités territoriales du Sénégal avait pour but de leur permettre de s’«approprier» la deuxième phase du PSE, le programme de développement économique lancé par le chef de l’État à son arrivée au pouvoir en 2012.

Le PSE se décline en un Plan d’actions prioritaires (PAP) et dont la concrétisation de la phase 2 est prévue sur la période 2019-2023. Il portera, entre autres, sur la jeunesse, les femmes et les thématiques comme l’économie verte, d’après le président sénégalais.

Le PAP 2 va s’intéresser également dans ses « programmes sectoriels » à l’habitat avec la construction de « 100 logements sociaux », à la salubrité publique et à la mise en place d’industries « au cœur de la cité », a indiqué le chef de l’Etat.

Le président de l’Association des maires du Sénégal (AMS), Aliou Sall, maire de Guédiawaye (banlieue dakaroise)  a pour sa part plaidé pour la « décentralisation du budget » et à la reconsidération du « statut de l’élu local ».

Au plan de la décentralisation, Aliou Sall estime que la capitale Dakar « doit avoir un traitement spécial » car « la tendance mondiale est à la consolidation des grandes agglomérations » au moment où « la ville a perdu des compétences (voirie, publicités, …) ».

Et à travers la politique du PAP 2, qui est de « mettre l’homme au cœur du développement », Macky Sall dit compter sur les élus locaux pour réussir ses missions comme « reverdir nos campagnes » et « assainir nos villes » des déchets.

« L’objectif est d’investir dans l’avenir. Notre nation est très jeune, avec 63% de la population qui a moins de 25 ans », a-t-il souligné, entendant faire jouer aux collectivités territoriales « tout leur rôle » en rendant « forts les exécutifs locaux ».

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.