Centrafrique : L’Etat annonce une catastrophe nationale

L’état de catastrophe naturelle a été proclamé en Centrafrique, où plus de 20.000 personnes se sont retrouvées sans abri dans les provinces et 8.000 autres à Bangui, la capitale de la République Centrafricaine (RCA), a annoncé lundi le gouvernement, dix jours après les dernières inondations.

Des pluies torrentielles se sont abattues pendant deux jours sur Bangui, détruisant à leur passage des milliers de maisons.

Un coordinateur de l’un des camps de fortune mis en place pour les résidents déplacés suite aux inondations à Bangui, a déclaré que d’autres habitations pourraient s’effondrer dans les jours qui suivent.

La situation s’est aggravée suite au débordement du fleuve Oubangui, situé dans l’extrême sud-ouest de la capitale. L’Etat en appel à l’aide internationale.

La République Centrafricaine est en tête de l’Indice de vulnérabilité aux changements climatiques. Elle est également répertoriée comme la plus exposée au risque d’inondations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.