Qatar Airways acquiert 60 % du nouvel aéroport rwandais de Kigali

La compagnie aérienne qatarie, Qatar Airways, a acquis 60 % des parts du capital du nouvel aéroport rwandais de Bugesera (un district situé à environ 25 km au sud-est de la capitale du Rwanda, Kigali), suite à un partenariat d’investissement conclu ce lundi 9 décembre entre la compagnie et le gouvernement rwandais.

Le projet est évalué à environ 1,3 milliard de dollars. L’aéroport est encore en cours de construction et le chantier se fera en deux phases. La première devrait permettre de fournir des installations pour 7 millions de passagers par an d’ici 5 ans, tandis que la deuxième, devant être achevée d’ici 2032, pour doubler la capacité de l’aéroport à 14 millions de passagers par an.

Les travaux de construction du nouvel aéroport avaient été entamés en 2016 par une entreprise portugaise, mais ils ont été suspendus l’année dernière par le gouvernement rwandais.

Qatar Airways, que certains observateurs considèrent comme une véritable arme de la diplomatie économique du Qatar et non pas seulement un transporteur aérien, est déjà en discussion avec la compagnie aérienne rwandaise, Rwandair, pour une entrée au capital de cette dernière.

Le Qatar n’a plus le droit de survoler l’espace aérien des pays voisins qui lui fournissaient pourtant d’importants marchés, pour des raisons de conflits diplomatiques. Son offensive en Afrique lui permettra, d’une certaine manière, de remplacer les marchés qu’elle a perdus au Moyen-Orient. Pour rappel, Qatar Airways a été désignée meilleure compagnie aérienne du monde pour 2019.

Du côté du Rwanda, les autorités ne lésinent pas sur les moyens à mettre en œuvre en vue de l’expansion du pays. L’accord sur le nouvel aéroport de Bugesera intervient moins d’une semaine après le partenariat conclu sur trois ans avec le Paris Saint-Germain, propriété de l’émir du Qatar, Cheikh Tamim ben Hamad Al Thani.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.