La Somalie déplore cinq morts dans une attaque contre un hôtel à Mogadiscio

Un commando des islamistes radicaux Shebab perpétrée mardi 10 décembre, une attaque contre un hôtel du centre de Mogadiscio, faisant cinq morts, dont trois civils et deux membres des forces de sécurité, et 11 blessés, a annoncé la police ce mercredi, dans un communiqué.

« Nos valeureuses forces de sécurité ont mis fin à l’attaque terroriste contre l’hôtel SYL (…) Le nombre de morts confirmé est de cinq, dont deux membres des forces de sécurité et trois civils», précise le document qui ajoute que les «cinq» membres du commando Shebab ont été tous tués.

Selon quelques témoignages, les assaillants habillés en tenues militaires étaient d’abord pris pour des policiers. C’est lorsqu’ils ont commencé à jeter des grenades et à tirer que les policiers ont compris qu’il s’agissait plutôt des ennemis.

L’attaque a été revendiquée par le groupe rebelle somalien Shebab, dans un communiqué publié sur un site internet, indiquant «avoir mené une opération qui s’est déroulée comme planifié».

L’hôtel SYL, situé à proximité du palais présidentiel et des bureaux du Premier ministre, a été visé pour la quatrième fois par les Shebab depuis 2015, où une attaque avait fait cinq victimes somaliennes alors que l’hôtel abritait les membres d’une délégation turque qui préparait une visite du président Recep Tayyip Erdogan à Mogadiscio.

Le 26 février 2016, un assaut contre l’hôtel avait fait 14 victimes. Six mois plus tard, un attentat à la voiture piégée, ayant partiellement détruit l’établissement, et occasionnant la mort de 15 personnes.

Les Shebab, qui avaient prêté allégeance à Al-Qaïda, cherchent à renverser le gouvernement somalien et à établir un Etat islamique. Ils avaient été chassés de Mogadiscio en 2011 par la Force de l’Union africaine en Somalie (Amisom), mais continuent leurs attaques depuis les localités rurales où ils avaient trouvé refuge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.