UEMOA-Réformes : Le Burkina Faso classé bon élève en 2019

Le Burkina Faso occupe la première place en tant que pays qui a, le mieux, appliqué les réformes, politiques et les programmes et projets de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) en 2019, avec un taux de réalisation de 84%.

Ce constat figure dans les conclusions de la revue annuelle de l’organisation présentée ce lundi 9 décembre, par les membres de la Commission de l’UEMOA.

A s’en tenir à cette revue, le Burkina Faso a exécuté à 100% un ensemble de 70 textes de l’Union sur un total de 113, et à hauteur de 40 à 99% pour les 23 textes restants.

«La cinquième édition s’est bien déroulée au Burkina et a porté sur les 113 textes communautaires. Le Burkina a enregistré un taux très élevé de 84% de transposition et d’application des textes, menant toujours le peloton des huit Etats en termes de transposition et d’application des textes », a indiqué le président de la Commission de l’UEMOA, Abdallah Boureima.

Ces textes concernent les trois domaines de la gouvernance et de la convergence macro-économique, du marché commun et des politiques sectorielles.

Toujours d’après Boureima, « le Burkina a également transposé et appliqué les textes les plus importants de l’Union dans les trois domaines», portant sur la fiscalité intérieure et extérieure, le marché commun et les politiques sectorielles.

Concernant les projets financés par l’Union, un satisfecit est attribué au Burkina Faso qui a fourni «des efforts considérables» dans le domaine de l’agriculture, l’élevage, l’hydraulique, l’énergie, l’éducation et la santé.

«Nous avons noté une progression dans la réalisation de ces investissements qui sont importants pour la vie au quotidien de nos concitoyens», a conclu Boureima.

A propos de adam eugene

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

2 × 3 =