Dix candidats en lice pour la présidentielle de février 2020 au Togo

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) au Togo a confirmé, jeudi, l’enregistrement de dix candidatures à l’élection présidentielle du 22 février prochain.

« La Céni informe l’opinion nationale et internationale (…) qu’à la date de clôture du dépôt des dossiers de candidature ce 8 janvier 2020 à minuit, elle a enregistré au total dix dossiers de candidature», a déclaré son président, Tchambakou Ayassor, lors d’un point de point de presse à Lomé.

Le président sortant, Faure Gnassingbé, candidat à sa propre succession pour un quatrième mandat, affrontera neuf figures de la classe politique, dont l’opposant Jean-Pierre Fabre, leader de l’Alliance nationale pour le changement ANC, qu’il a battu lors des deux derniers scrutins présidentiels.

Parmi les autres prétendants figurent l’ancien Premier ministre Agbéyomé Kodjo, présenté comme le « candidat unique » de l’opposition par la coalition des Forces démocratiques, et une seule femme en la personne de Kpétigo Afiwa, candidate indépendante.

Kodjo a été Premier ministre et Président de l’Assemblée nationale sous le régime du défunt président Gnassingbé Eyadema, père de l’actuel chef d’Etat. Sa candidature n’est pas la bienvenue pour une partie de l’opposition. Mais lui-même prétend être le « mieux outillé » que les autres candidats dans la mesure il connaît bien, selon ses dires, « les rouages du pouvoir et de l’opposition ».

Faure Gnassingbé, au pouvoir depuis 2005, peut encore briguer deux mandats, en vertu d’une révision constitutionnelle intervenue en mai dernier, au grand dam de l’opposition qui continue de contester sa candidature.

Reste que la Cour constitutionnelle publie, au plus tard le 28 janvier, la liste définitive des candidats. La campagne pour le premier tour démarre le 6 février.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

cinq × quatre =