Kenya : Uhuru Kenyatta pointilleux sur les taux d’intérêt bancaires

Les Kenyans ne doivent pas être victimes d’un taux d’intérêt très élevé sur les crédits bancaires. C’est le fond de la pensée du président kenyan, Uhuru Kenyatta, qui, à l’aube de la nouvelle année, a instruit la banque centrale kenyane de veiller à une stricte application de a loi plafonnant les intérêts au Kenya.

Selon le site officiel de la Présidence du Kenya, le président Kenyatta, a demandé à la Banque centrale de son pays, de veiller à ce que les banques commerciales n’appliquent pas des taux d’intérêt « prédateurs », sur les crédits qu’elles accordent à leurs clients.

« La loi plafonnant les intérêts au Kenya est entrée en vigueur en 2016 et  a été introduite à la suite d’un tollé public contre le coût élevé du crédit. La mise en œuvre de la loi devrait faire baisser le coût du crédit et également accroître l’accès au crédit. Malheureusement, elle a eu un effet négatif sur l’économie et réduit le montant du crédit disponible », a fait remarquer le président justifiant sa récente décision de supprimer la limitation légale des taux d’intérêt bancaires à au plus 4% des taux de la Banque centrale.

Pour cette année 2020, dans son adresse à la nation, Uhuru Kenyata a fait un focus sur l’économie. A l’occasion, il a dévoilé le plan majeur de son gouvernement pour soutenir financièrement les petites et moyennes entreprises (PME). Cette ambition se traduit par la mise en œuvre d’une initiative à laquelle ont adhéré 5 banques locales qui ont mis à disposition 100 millions $. Cette somme, a-t-il fait savoir, servira à accorder des crédits aux PME à un taux préférentiel de 9% par an, pour des montants n’excédant pas 25 000 $.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

20 + 17 =