Mike Pompeo en tournée africaine dès la mi-février

Le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo effectuera à partir du 15 février, une tournée africaine qui le conduira respectivement au Sénégal, en Angola et en Ethiopie, a annoncé mercredi le département d’Etat américain.

Mike Pompeo séjournera les 15 et 16 février à Dakar, où il devrait évoquer avec le président sénégalais, Macky Sall, un renforcement des relations «déjà fortes» entre les deux pays en matière de sécurité et d’économie, précise le département d’Etat dans un communiqué.

Le 17 février, le chef du Département d’Etat sera à Luanda, où il sera reçu par le président Joao Lourenço et rencontrera les hommes du monde des affaires de ce pays pétrolier.

Les entretiens entre Pompeo et Lourenço porteront sur «le soutien des Etats-Unis aux efforts de l’Angola contre la corruption et en faveur de la démocratisation», d’après la porte-parole de la diplomatie américaine Morgan Ortagus.

Mike Pompeo se rendra ensuite à Addis-Abeba, pour rencontrer à la fois le Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, prix Nobel de la paix, pour son rapprochement avec l’Erythrée voisine, et Moussa Faki Mahamat, le président de la Commission de l’Union africaine dont le siège est dans la capitale éthiopienne.

La tournée africain de Mike Pompeo intervient alors que l’administration du président américain Donald Trump ne manifeste aucune attention particulière à l’endroit du continent africain. Au contraire, le président américain s’est souvent illustré par des propos assez hostiles vis-à-vis du continent noir, et parfois désobligeants à l’endroit des dirigeants et des peuples africains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.