Arrestation au Maroc d’un Béninois recherché par la justice américaine

Les services de sécurité de la ville de Marrakech, au centre du Maroc, ont mis la main, lundi 10 février, sur un ressortissant béninois qui est sous le coup d’un mandat d’arrêt international délivré par les autorités judiciaires américaines pour son implication présumée dans des affaires d’escroquerie.

L’information a été communiquée par la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) qui, dans un communiqué publié ce mardi, souligne que le pointage du suspect dans la base de données d’Interpol a révélé qu’il fait l’objet d’une notice rouge émise par l’Organisation internationale de police criminelle datée du 22 octobre dernier.

Agé de 29 ans, le mis en cause est soupçonné d’être impliqué dans la falsification de pièces d’identité et de cartes bancaires et leur utilisation pour fournir de fausses déclarations de revenus. Ces manœuvres lui aurait permis de gagner des compensations fiscales de plus de 873.703 de dollars américains.

Le Maroc et les Etats entretiennent, depuis des années, une coopération dans le domaine sécuritaire. C’est dans ce cadre de l’activation de leur coopération bilatérale que le suspect a été arrêté, précise le communiqué. Il a été placé en garde à vue, en attendant que la décision de son extradition ou non soit prise.

En août passé, le commandant des Etats-Unis pour l’Afrique (AFRICOM), le général Stephen J. Towensend, avait déclaré, à l’occasion d’une visite à Rabat, que le Maroc est «un allié militaire majeur des Etats-Unis» et «un partenaire stratégique dans la région». Il avait également indiqué que la coopération militaire entre le Maroc et les Etats-Unis est «riche et diversifiée ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.