COVID-19 : Appels à une «trêve humanitaire» en Libye

L’ONU ainsi que plusieurs pays arabes et occidentaux ont appelé mardi les parties en conflit en Libye à observer une trêve humanitaire afin de permettre aux autorités sanitaires de mieux lutter contre le nouveau coronavirus.

Dans un communiqué conjoint, les ambassades de France, d’Allemagne, d’Italie, des Pays-Bas, d’Algérie, du Royaume-Uni et des Etats-Unis ainsi que la délégation de l’Union européenne en Libye, et les gouvernements tunisien et émirati, ont appelé à une «trêve humanitaire».

Ils ont appelé « toutes les parties en conflit en Libye à déclarer la cessation immédiate des hostilités (…) afin de permettre aux autorités locales de répondre au défi de santé publique sans précédent posé par le Covid-19 ».

La Mission de l’ONU en Libye (Manul) a également exhorté les parties libyennes à «interrompre la mobilisation continue de matériel et de personnels militaires».

«Le coronavirus n’a pas d’affiliation et est capable de franchir toutes les frontières», a rappelé la Manul, incitant les Libyens à «unir leurs forces immédiatement avant qu’il ne soit trop tard» pour faire face à cette pandémie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.