L’Union africaine crée un Fonds continental anti-Covid-19

Le Bureau de l’Assemblée des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) a décidé de créer un Fonds continental anti-Covid-19 doté d’un budget initial de 12,5 millions de dollars, destiné à la lutte contre la pandémie en Afrique, a annoncé l’instance panafricaine dans un communiqué.

«Une récente téléconférence du Bureau des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA que le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, a convoquée en sa qualité de président de l’UA, a convenu une contribution immédiate de 12,5 millions de dollars américains comme financement de démarrage», ajoute le communiqué.

Prenant acte du rôle essentiel du Centre africain pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC Afrique) et de son sous-financement, les Etats membres du Bureau ont convenu de contribuer à hauteur de 4,5 millions de dollars chacun, pour renforcer les capacités du CDC Afrique, ajoute l’UA.

Le Bureau a exprimé son inquiétude quant aux éventuelles pénuries de médicaments et de vaccins alors que des usines ferment ou que des pays conservent des stocks pour leur propre consommation.

Dans cette dynamique, le Bureau a exhorté le G20 à fournir immédiatement aux pays africains des équipements médicaux, des kits de tests, des équipements de protection pour lutter contre la pandémie de Covid-19.

Le Bureau a, par ailleurs, invité les Etats membres de l’UA, la communauté internationale et les entités philanthropiques à contribuer au Fonds continental anti-Covid-19.

L’Union africaine appelle à travers ce Bureau, la Banque mondiale, le Fonds monétaire international (FMI), la Banque africaine de développement (BAD) et d’autres institutions régionales à utiliser tous les instruments disponibles dans leur arsenal pour le continent à «atténuer le fléau et à apporter des secours aux secteurs vitaux des économies et des communautés africaines».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.