La Russie offre 10 M$ à l’Afrique orientale pour sa lutte anti-acridienne

La Russie a accordé à l’Afrique de l’Est une aide financière de plus de 6,3 milliards de francs CFA (10 millions de dollars) destinée à la lutte contre les criquets pèlerins dans cette région, rapporte sur sa page Twitter, la chaîne d’Etat éthiopienne Fana Broadcasting Corporate (FBC).

L’aide de Moscou intervient quelques semaines après l’appel aux dons lancé par l’ONU et des ONG pour voler au secours des pays africains faisant face depuis décembre, à une invasion des criquets pèlerins.

«Un essaim de 40 à 80 millions (de criquets) peut consommer l’équivalent en nourriture» de 35.000 hommes par jour, selon Priya Gujadhur, une haute responsable de la FAO en Ouganda où l’ramée a été déployée pour neutraliser un essaim d’un kilomètre carré. D’après des estimations, plus de 200.000 hectares de terres agricoles ont déjà été dévastés.

En février, le Centre de prévisions et d’applications climatiques de l’organisation régionale Igad (ICPAC) avait aussi prévenu que les œufs déposés par les criquets tout au long de leur migration écloront dans les mois de mars et avril, à l’arrivée de la saison des pluies dans la région.

Depuis 2018, une longue période de temps sec a été suivie par des pluies abondantes, ce qui a créé des «conditions particulièrement idéales» pour la reproduction des criquets, observe Mme Gujadhur.

Les criquets ont déjà frappé l’Éthiopie, la Somalie, l’Érythrée, la Tanzanie, l’Ouganda, Djibouti, le Kenya, le Soudan et le Soudan du Sud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.