Sénégal : La DER estime impératif de réorienter les ressources pour relancer l’économie

La Délégation à l’entrepreneuriat rapide (DER) du Sénégal, estime que pour une bonne relance des activités économiques, il est impératif de réorienter les ressources disponibles dans le pays.
Selon Pape Amadou Sarr, Délégué à l’entrepreneuriat rapide des femmes et des jeunes (DER/FJ), les ressources déjà mobilisées auprès des partenaires, pour faire face à l’épidémie du coronavirus qui a fini de paralyser toute l’économie et les entreprises en particulier, doivent être affectées aux secteurs qui peuvent valablement soutenir la relance de l’économie.
« Avec la situation actuelle, nous allons réorienter notre plan de financement pour aider les PME/PMI et les entrepreneurs du Sénégal », a déclaré Pape Amadou Sarr. Il est revenu sur les mesures prises par la DER pour soutenir les entreprises en difficulté.
Il a fait savoir que dans le plan de relance, l’agriculture occupe une place de choix. « Les 100 milliards FCFA que nous avons mobilisés étaient destinés à des secteurs comme l’agriculture, l’élevage, la pêche mais également le numérique », a indiqué M. Sarr, précisant que la DER dispose d’un fonds de 10 milliards FCFA, dont 9 milliards destinés à l’anacarde et 1 milliard FCFA pour l’horticulture.
L’objectif étant, pour les trois prochaines années, de pouvoir utiliser ces 100 milliards FCFA pour la relance économique et aider les nombreux petits entrepreneurs (femmes et jeunes) touchés par la crise du coronavirus.
«C’est sûr qu’avec la situation nous allons les réorienter sur la troisième phase de notre plan qu’on appelle relance pour aider les PME/PMI et les jeunes entrepreneurs de ce pays», a précisé Pape Amadou Sarr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.