Le Mali obtient du Club de Paris, une suspension temporaire du service de sa dette

Le ministère français des Finances a indiqué, mardi, que le Mali est devenu le premier pays africain à obtenir un moratoire de la part du Club de Paris, après l’initiative du G20 de suspendre temporairement le service de la dette des pays les plus pauvres pour leur permettre de faire face à la crise de Covid-19.

Le Club de Paris a approuvé cette suspension du service de la dette malienne envers les pays créanciers membres, du 1er mai au 31 décembre 2020.

Trois autres pays (le Népal, la Dominique et la Grenade) auraient signé également le moratoire avec le Club de Paris, et 20 se trouveraient dans une phase de finalisation des documents devant aboutir à la signature accord avec le Club.

En tout, les 77 pays, dont une quarantaine situés en Afrique subsaharienne, sont éligibles au moratoire sur le payement du service de la dette décidé en avril dernier par le G20 et le Club de Paris est un groupe informel de pays dits «industrialisés».

La suspension temporaire du service de la dette, valable jusqu’à la fin de l’année, devrait permettre aux pays bénéficiaires de dégager des fonds afin de réserver une réponse plus efficace à la crise sanitaire causée par le Covid-12. Les sommes non payées courant 2020 seront remboursables ultérieurement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.