Côte d’Ivoire : Le parti de Gbagbo lance une campagne de mobilisation de ses militants

Le Front populaire ivoirien (FPI) de l’ex-président Laurent Gbagbo a lancé lundi à Abidjan l’«opération inondation électorale», pour inciter ses militants à s’inscrire massivement sur les listes en vue des prochaines élections présidentielle et législatives prévues dans cinq mois.

Selon un communiqué du parti, cette vaste campagne qui s’étale sur trois jours, du 5 au 7 juin, et sera appuyé par 206 délégués, a pour objectif « l’acquisition des documents administratifs (notamment de cartes d’identité) par les militants et électeurs en vue de leur inscription sur la liste électorale 2020 ».

Alors que l’ex-président Laurent Gbagbo est en liberté conditionnelle en Belgique, son parti s’était scindé en deux factions : d’un côté les « Gbagbo ou rien (GOR) », de l’autre des « rénovateurs » représentés par l’ancien Premier ministre, Pascal Affi N’Guessan qui continuaient de participer à la vie politique.

Acquitté en première instance de crimes contre l’humanité par la CPI, M. Gbagbo doit attendre que la Cour statue sur l’appel du parquet qui a contesté le verdict.

Le Président de la Commission Electorale Indépendante (CEI), Ibrahime Coulibaly-Kuibiert, a récemment laissé entendre que la CEI n’est pas en retard dans l’exécution de l’opération de révision de la liste électorale prévue du 10 au 24 juin 2020, malgré le Covid-19.

Dix ans après la crise postélectorale de 2010-2011 qui avait fait quelque 3.000 morts, la présidentielle d’octobre 2020 s’annonce tendue en Côte d’Ivoire. Les élections municipales et régionales de 2018 avaient été marquées par de nombreuses violences et des fraudes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.