Trois policiers arrêtés au Kenya pour avoir maltraité une femme

Trois policiers kenyans ont été arrêtés jeudi après la diffusion devenue virale, d’une vidéo dans laquelle on les voit traîner, accrochée derrière une moto, une femme en partie dénudée et molestée.

Sur cette vidéo d’une minute et demie, prise mercredi dans la localité de Kuresoi South, au nord-ouest de Nairobi, on voit un agent de police conduisant une moto derrière laquelle la femme est attachée et traînée au sol, tandis qu’une autre personne la fouettait.

Les trois officiers ont été arrêtés hier dans le sous-comté de Kuresoi South, a déclaré dans un communiqué la Direction des investigations criminelles (IPOA), précisant que «les suspects sont en garde à vue» et que des investigations sur ce dossier sont en cours.

Environ 200 personnes ont manifesté lundi dans le bidonville de Mathare à Nairobi pour protester contre les violences policières, dans un pays où elles ont déjà coûté la vie à 15 personnes depuis l’instauration d’un couvre-feu destiné à empêcher la propagation du nouveau coronavirus.

Human Rights Watch (HRW) a récemment accusé la police kenyane de la mort d’au moins six personnes et d’en avoir frappé et racketté d’autres pendant le couvre-feu nocturne mis en place pour freiner la propagation du coronavirus.

Un garçon de 13 ans est décédé à Nairobi le 31 mars après avoir été abattu par balle sur son balcon, alors que la police forçait des personnes qui étaient dans la rue, en contrebas, à rentrer chez elles.

Le président kenyan, Uhuru Kenyatta, s’était excusé pour les «excès» de brutalité commis par la police dans la mise en œuvre du couvre-feu nocturne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.