ONU : Le Kenya élu membre non-permanent au Conseil de sécurité

Le Kenya a été élu jeudi, membre non-permanent au Conseil de sécurité de l’ONU, remportant la victoire face à Djibouti, lors du second tour du scrutin organisé au niveau de l’Assemblée générale des Nations-Unies.

Nairobi et Djibouti se sont en effet disputés le siège qui revient au groupe des Etats africains au sein du Conseil de sécurité. Le Kenya a recueilli 129 votes, sur les 191 Etats membres ayant voté, soit une voix de plus que la majorité des deux tiers (128 voix) requise pour remporter ce siège, alors que le Djibouti n’en a obtenu que 62.

Le Kenya s’apprête ainsi à faire son entrée au Conseil de Sécurité, dès janvier prochain pour un mandat de deux ans (2021-2022).

Le Conseil de sécurité se compose de 15 membres, dont cinq membres permanents (Chine, États-Unis, France, Royaume-Uni et Russie) et 10 membres non permanents élus par l’Assemblée générale pour un mandat de deux ans et suivant les règles de rotation géographique.

Certaines voix estiment que l’Afrique ne devrait plus se contenter des postes de sièges non-permanents et mérite un siège permanent au Conseil de sécurité, compte tenu de son poids en termes de nombre d’habitants (1,3 milliards d’habitants) et de pays (54) qu’il compte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.