Le Nigeria réagit à la destruction de sa résidence diplomatique au Ghana

Les autorités nigérianes ont exigé des comptes au Ghana, à la suite de la démolition de la résidence du Haut commissariat nigérian intervenue le 19 juin à Accra, la capitale ghanéenne.

Le ministre nigérian des Affaires étrangères, Geoffrey Onyeama a précisé dimanche sur Twitter, que des «inconnus» auraient détruit le bâtiment concerné à l’aide d’un bulldozer, invitant les autorités ghanéennes à ne ménager aucun effort pour retrouver le plus vite possible les auteurs de cette attaque qu’il a qualifiée de « criminelle et scandaleuse », et pour assurer la protection des ressortissants nigérians résidant au Ghana et de leurs biens.

Dans un communiqué publié après le tweet de Geoffrey Onyeama, le chef de la diplomatie ghanéenne qui a dit regretter cet incident, assurant que la sécurité autour du bâtiment diplomatique a été renforcée et qu’une enquête a été ouverte pour comprendre ce qui s’est passé et pour retrouver les auteurs de la démolition.

En attendant des éclaircissements officiels sur la situation, certains médias, aussi bien au Ghana qu’au Nigeria, prétendent qu’il s’agirait d’un conflit foncier, impliquant un homme d’affaires ghanéen, qui affirmerait être le propriétaire du terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.