CEDEAO : La nouvelle monnaie l’Eco fait débat

Après la sortie médiatique du prédisent nigérian, Muhammadu Buhari, sur la monnaie unique de la CEDEAO, Eco, c’est au président du Liberia, George Weah, de se prononcer sur ce sujet.

En marge d’une réunion de la Zone monétaire ouest-africaine (ZMOA), le président Weah a proposé la création d’un «comité spécial» qui sera chargé de prendre langue avec les présidents ivoirien Alassane Ouattara et français, Emmanuel Macron pour aplanir les différends liés à l’adoption de cette monnaie commune de l’Afrique de l’ouest.

Cette rencontre, élargie à la Guinée a permis de discuter des zones d’ombre apparus suite à la décision des pays de la zone UEMOA d’adopter unilatéralement l’Eco comme monnaie officielle en remplacement du franc CFA, dès ce mois de juillet.

L’objectif de ce comité, soutient-il, est d’éviter que l’UEMOA adopte unilatéralement sa version de l’Eco, et ainsi gagner un certain temps pour permettre à la CEDEAO de poursuivre les discussions sur la question afin de «remettre l’Eco sur le cap».

La seule façon de sortir de «l’impasse actuelle» est de promouvoir un «dialogue informé et cordial» entre les blocs francophones et anglophones, a suggéré le président Weah.

La proposition de George Weah est soutenue par le président du Ghana, Nana Akufo-Addo qui a insisté sur la nécessité de régler le plus rapidement possible ces différends, estimant que la décision prise par le bloc francophone de la CEDEAO de passer à l’Eco aurait dû être plus inclusive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.