Somalie : Un haut responsable shebab capturé et exécuté par les autorités

Le gouvernement somalien a annoncé l’exécution dans le sud du pays de Ahmed Ismail Ali, haut chef rebelle shebab. Il a été condamné la semaine dernière par la cour martiale somalienne après sa capture par les troupes gouvernementales.

Ismail Ali, capturé lors des combats dans la région de Gedo est accusé d’avoir perpétré le massacre de 28 personnes dans la ville de Burdhube sur la frontière entre la Somalie et le Kenya. Ces personnes étaient pour la plupart des enseignants. La justice militaire l’a donc condamné à mort.

Les combattants shebab à la tête desquels se trouvait Ismail Ali avaient tendu une embuscade contre le bus des enseignants qui se rendaient à Nairobi au Kenya.  Ces personnes étaient des non-musulmans. Les combattants shebab s’étaient ensuite attaqués à une carrière du compté de Mandera où ils avaient tué 36 personnes.

Certaines sources ont confirmé la participation de Ahmed Ismail Ali parmi les militants shabab qui avaient attaqué en 2013 le centre commercial de Westgate de Nairobi. 68 personnes avaient trouvé la mort dans cette attaque et quelque 200 blessés enregistrés. Hassan Mahamud Ali, le préfet de police de la ville de Burdhube a confirmé que ce haut chef shebab était bel et bien impliqué dans tous ces massacres.

Cette exécution survient un mois après qu’un autre chef rebelle, Zacharyie Ismail Ahmed Hersi, s’est rendu aux autorités somaliennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.