Sénégal : Les avocats de Karim Wade ont commencé leurs plaidoiries ce mercredi

Les avocats assurant dans la défense de Karim Wade, fils de l’ancien président sénégalais poursuivi pour enrichissement illicite ont commencé mercredi leurs plaidoiries. Ils disposent de deux jours pour répondre au lourd réquisitoire du procureur spécial qui a requis mardi sept années de prison contre Karim Wade.

Les plaidoiries qui ont commencé ce matin vont permettre de démonter « les mécanismes bien huilés » de l’enrichissement illicite que le substitut du procureur spécial Antoine Diome a mis à nu. Ce procureur a estimé qu’il est impossible que Karim Wade échappe aux liens de la prison. « Car en termes de preuves, nous avons l’embarra de choix », a indiqué Antoine Diome, le substitut du procureur, démontrant un par un les mécanismes « bien huilés » qui ont permis à Karim Wade de s’enrichir illicitement ainsi que neuf de ses présumés complices.

En plus des sept ans requis par le parquet spécial de Dakar, le fils de l’ancien président sénégalais devrait verser environ 250 milliards de francs CFA d’amende. Poursuivi pour enrichissement illicite et détournements des fonds publics, cet ancien ministre sénégalais se verra également confisquer ses biens. Les coaccusés de Karim Wade ont également fait l’objet d’un lourd réquisitoire. Six ans de peine de prison. Les autres prévenus en fuite devraient écoper de dix ans d’emprisonnement ferme.

Mais plusieurs avocats de Karim Wade qui contestent l’autorité de cette cour spéciale ne participent pas aux audiences. Ceux qui y arrivent souvent délivrent donc depuis ce matin une grande bataille judiciaire afin de sortir des liens de la détention leur client. L’affaire sera mise en délibéré le jeudi prochain.

A propos de Dakar © 2015 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.