Nigeria : Wole Soyinka désavoue la politique du gouvernement contre Boko Haram

L’écrivain nigérian et Prix Nobel de la littérature, Wole Soyinka a critiqué mercredi la politique du président Goodluck Jonatan dans la lutte contre la secte islamiste Boko Haram. L’écrivain Soyinka a apporté ces nouvelles critiques après celles exprimées récemment par l’ancien président du Nigeria Olusegun Obasanjo.

Dans une déclaration dans les médias, Wole Soyinka a stigmatisé la mauvaise politique du gouvernement dans la lutte contre Boko Haram. « C’est un échec flagrant en matière de leadership », a-t-il déclaré, appelant les autorités à mettre sur pied une vraie « stratégie pour venir à bout des combattants de la secte Boko Haram ».

Le Prix Nobel de la littérature s’est ensuite emporté contre les prédécesseurs de Goodluck Jonatan qui d’après lui n’ont pas su gérer la crise à sa naissance. « Bien que la responsabilité de ce qui se passe aujourd’hui incombe d’abord à Jonatan, je note que le problème a commencé avec ses prédécesseurs », a-t-il souligné.

L’armée nigériane mène une lutte sans merci face aux combattants islamistes de la secte Boko Haram. De sévères critiques internes sont formulées contre le gouvernement central du Nigeria. L’ancien président Obassanjo a même quitté le parti au pouvoir, le Parti démocratique populaire (PDP) après avoir désavoué la politique de son successeur Goodluck Jonatan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.