CONGO:le fils du président Sassou accusé d’enrichissement illicite par une ONG Suisse

Le fils du chef de l’Etat congolais, Denis-Christel Sassou-Nguesso est accusé d’enrichissement illicite par l’ONG suisse de lutte contre la corruption « La Déclaration de Berne ».

Selon l’ONG il puiserait dans les revenus pétroliers du Congo, via la société Philia S.A basée à Genève et qui serait d’ailleurs une société parasite destinée à faciliter les transactions illégales de M. Sassou.

Tout commence par l’envoi de façon anonyme d’un contrat à l’ONG suisse spécialisée dans les recherches sur la corruption des dirigeants africains et la publication ce 1er mars de ce contrat par l’hebdomadaire suisse Le Matin Dimanche.

Un contrat signé par M. Sassou et qui donnerait à une petite société, Philia S.A, établie à Genève le droit exclusif d’exportation du pétrole raffiné congolais.

Ce lundi 02 mars, le dossier du détournement fait l’objet d’une large publicité en Suisse. La presse y consacre de nombreux articles, allant même a éveillé le récent procès de Karim Wade, fils de l’ex-président sénégalais Abdoulaye Wade. Lui aussi poursuivit pour enrichissement illicite.

L’accusation à l’encontre du fils du président Sassou fait aussi jaser parce qu’il est le PDG de la Société nationale des pétroles du Congo (SNPC) et administrateur général de la Congolaise de raffinage (Coraf). Ayant ainsi toute autorité de confier à des intermédiaires des cargaisons de diesel.

Enfin cette société Philia S.A, crée depuis 2012, est méconnue des transactions pétrolières. Le pire, c’est que sans appels d’offre, elle a été retenue et autorisé à prélever 2 % de marge, le double des pratiques du marché.

Pour démonstration d’enrichissement, l’ONG dénoncerait à titre d’exemple que le fils Sassou aurait perçu 30 millions de dollars issu de la revente de 43 891 tonne de pétrole au suisse Aot Trading, que Philia S.A aurait réussi à acheter à l’Etat congolais.

A propos de Kinshasa © 2015 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.