Nigeria : Environ 45 personnes tuées dans des violences communautaires

Quarante-cinq villageois ont péri dans l’Etat nigérian de Bénoué lors d’un massacre attribué à des éleveurs peuls, selon un porte-parole de la police. Les auteurs de ce massacre seraient tous armés de fusils de guerre.

Un parlementaire, élu de la circonscription concernée parle même d’une cinquantaine de morts lors de ce raid mené très tôt le matin dans le petit village d’Egba. Les autorités soupçonnent des éleveurs fulani (peuls) comme auteurs de ces massacres sur les agriculteurs. Au Nigeria, des violences communautaires opposent régulièrement ces deux communautés.

D’après le porte-parole de la police, Austin Ezeani, l’attaque a eu lieu vers 05H00 GMT, surprenant donc la communauté des agriculteurs en plein sommeil. Les femmes et les enfants sont parmi les victimes. Les policiers sont sur la piste des agresseurs qui auraient pris la fuite dans la brousse. Plusieurs autres blessés à la machette ont été pris en charge par les autorités locales de Bénoué qui ont condamné ce massacre.

Chaque année, le Nigeria fait face d’importants massacres communautaires. Au moins une centaine de personnes trouvent la mort lors des attaques entre éleveurs et agriculteurs. Au centre de ces meurtrières rixes, le contrôle de la terre entre les éleveurs musulmans et les fermiers chrétiens. En avril dernier, une attaque communautaire avait fait 79 morts dans le nord du Nigeria. L’organisation des droits de l’homme, Human right watch estime à 10.000 morts en 20 ans dans ces attaques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.