Libye : Un raid aérien frappe l’aéroport de Tripoli  

Un raid mené par un avion « inconnu » a visé jeudi un aéroport de Tripoli aux mains des miliciens de Fajr Libya, sans faire de victime, a annoncé un responsable de l’aéroport. Le responsable aéroportuaire parle qui a  lancé jeudi « un raid autour de la piste de l’aéroport de Mitiga, aucun dégât n’est à déplorer.

Selon ce responsable de l’aéroport militaire de Mitiga, le trafic n’a pas été interrompu.  Cet aéroport a été ouvert au trafic civil après que l’aéroport international de Tripoli a été gravement endommagé par des combats l’été dernier, à l’issue desquels la coalition de milices Fajr Libya s’est emparée de la capitale.

Mitiga avait déjà été visé à plusieurs reprises par les forces loyales au général libyen Khalifa Haftar, hostiles à Fajr Libya. Celles-ci ont affirmé qu’elles ne visaient pas l’aviation civile mais la base militaire détenu par Fajr Libya et qui jouxte l’aéroport.

Le général Haftar a été désigné le 9 mars à la tête de l’armée loyale au Parlement reconnu par la communauté internationale, et qui siège à Tobrouk, dans l’est du pays.

Ce raid intervient le jour où les délégations des deux Parlements rivaux — celui de Tobrouk et celui de Tripoli– doivent reprendre des pourparlers au Maroc, sous l’égide de l’ONU, pour tenter d’arracher un accord sur un gouvernement d’unité nationale

La mission de l’ONU en Libye (Manul) a appelé dans un communiqué publié mercredi les parties en conflit « à surseoir à toute escalade militaire (…) pour ne pas nuire aux efforts visant à trouver une solution politique au conflit ».

Un premier round de ces pourparlers s’est déroulé début mars à Skhirat, station balnéaire proche de la capitale marocaine Rabat, avant d’être suspendu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.