UEMOA-BCEAO: Progression de 6,2% du PIB au premier trimestre

La situation économique au sein de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) affiche une bonne santé.

Au cours du premier trimestre 2015, le produit intérieur brut (PIB) de l’Union a connu une progression de 6,2%, d’après Tiémoko Meyliet Kone, président du comité de politique monétaire (CPM) de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

Intervenant lors de la deuxième session ordinaire de l’année 2015 du CPM, tenue cette semaine à Dakar (Sénégal), Meyliet Koné est allé jusqu’à projeter un taux de croissance du PIB de l’UEMOA à 6,7% pour l’année 2015, contre 6,5% en 2014. Ces perspectives prometteuses seraient encouragées par la bonne tenue de l’activité dans le secteur industriel et dans les services marchands.

Dans un communiqué final, le CPM recommande aux pays de l’UEMOA de procéder à un rééquilibrage de leurs finances publiques à moyen terme.
«Le comité a noté, en examinant la situation des finances publiques de la zone, le maintien des déficits publics à des niveaux élevés, en liaison avec l’importance des investissements dans les infrastructures en cours dans la plupart des Etats», précise Meyliet Koné qui est aussi gouverneur de la BCEAO.

Le CPM souligne également une légère hausse du taux d’inflation qui est passé de 0,4% à fin décembre 2014 à 0,5% à fin mars 2015, du fait du renchérissement des prix des produits alimentaires, des matériaux de construction et des services liés au logement dans certains pays.

Il a enfin décidé de «maintenir inchangés le taux d’intérêt minimum de soumission aux opérations d’appels d’offres d’injection de liquidités et le taux d’intérêt du guichet de prêt marginal respectivement à 2,5% et 3,5%, niveaux en vigueur depuis septembre 2013».

Quant au coefficient des réserves obligatoires applicables aux banques de l’Union, il demeure fixé à 5%, niveau en vigueur depuis mars 2012.

L’UEMOA regroupe huit pays dont le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.