Le président français à Tanger pour raffermir le partenariat avec le Maroc

Le Président français, François Hollande est arrivé samedi en début d’après midi à Tanger (nord du Maroc), pour une visite de travail et d’amitié de deux jours dans le Royaume chérifien, à l’invitation du Roi Mohammed VI.
Au cours de visite, la deuxième du genre au Maroc et certainement la dernière avant la fin de son mandat, le président Hollande a d’emblée déclaré à un quotidien marocain, que la France est déterminée d’aller plus loin dans son partenariat d’exception avec le Maroc.
“Nous voulons aller plus loin dans notre coopération avec le Maroc, dans un contexte où les menaces et les opportunités ne cessent d’évoluer”, a assuré le président Hollande qui doit avoir plusieurs entretiens avec le Souverain marocain. Ces entretiens, a-t-il dit, seront axés sur les voies et moyens de mettre en œuvre les «priorités que nous avons fixées ensemble» lors de la dernière réunion de Haut niveau tenue à Paris par les délégations ministérielles des deux pays.
Au plan sécuritaire les chefs d’Etat vont aborder selo l’Elysée, des sujets d’actualité en rapport avec la lutte contre le terrorisme et les derniers développements de la situation au Proche et Moyen-Orient.
L’accent sera mis surtout sur les dossiers économiques de la coopération bilatérale avec à l’affiche la visite des dirigeants des deux pays, de plusieurs chantiers structurants de Tanger, dont le TGV ou le port TangerMed.
Le Maroc constitue pour la France, un allié stratégique et son plus grand partenaire économique en Afrique du Nord, puisqu’il abrite actuellement plus de 700 filiales des grandes sociétés françaises.
D’ailleurs, la ville de Tanger, devenue un des principaux pôles du développement économique du royaume, a vu l’arrivée, ces dernières années, de très importants investissements français, à commencer par le constructeur automobile Renault qui s’est installé dans la zone franche de la capitale du Détroit de Gibraltar.
Tanger abrite aussi d’autres poids lourds de l’industrie française, dont le groupe Bouygues et les équipementiers Valeo, Snop, Mecachrome etc. Peugeot PSA a choisi la zone franche de Kénitra située à 50 Km au nord de Rabat pour installer d’ici 2019, sa première usne de montage en Afrique du Nord.
Avec cette deuxième visite officielle du président Hollande au Maroc, le chapitre de la crise diplomatique qui a brouillé en 2014, les rapports entre Paris et Rabat, est définitivement clos et la réconciliation entièrement scellée pour le meilleur et pour le pire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.