Mohammed VI accuse l’Algérie d’être responsable des souffrances des habitants des camps de Tindouf

Le Roi du Maroc a fait endosser à l’Algérie et au Front Polisario, l’entière responsabilité des souffrances et du calvaire dont pâtissent les habitants des camps de Tindouf sur le sol algérien.

«Le Maroc garantit la dignité des citoyens issus des provinces sahariennes, ce qui n’est pas le cas à Tindouf où l’Algérie confine les habitants sahraouis dans des camps insalubres et les laisse à la merci des donateurs internationaux» et des aides humanitaires étrangères, a souligné le roi Mohammed VI.

Dans un discours prononcé vendredi soir à Laâyoune, principale ville du Sahara Occidental, à l’occasion un du 40ème anniversaire de la Marche verte ayant mis fin à l’occupation espagnole de ce territoire, le souverain marocain a en revanche, réaffirmé que la proposition marocaine d’autonomie est « le plafond au-delà duquel le Maroc ne peut pas aller ». C’est le maximum de ce que peut faire le Royaume. Il n’ira pas au-delà », a-t-il soutenu.

Par ailleurs, le monarque chérifien qui a annoncé le lancement de grands projets structurants dans le cadre de la régionalisation élargie qui est mise en chantier au Maroc, a précisé que les provinces sud du Royaume bénéficieront en priorité des moyens humains et financiers, des contrats programmes avec l’Etat, d’un transfert de compétences pour permettre à leurs populations, a-t-il dit, de prendre en main la gestion de leurs affaires. Cette régionalisation, a précisé le souverain, facilitera, s’il y a lieu, la transition vers l’autonomie que le Maroc propose comme solution politique au vieux conflit du Sahara Occidental qui l’oppose au Front Polisario, soutenu par l’Algérie.

Le Roi du Maroc a de même annoncé vouloir  »opérer une véritable rupture avec les méthodes adoptées jusque-là dans la prise en charge des affaires du Sahara: rupture avec l’économie de rente et des privilèges et la défaillance de l’initiative privée, et rupture avec la mentalité de la concentration administrative ».

C’est dans ce cadre, a dit le Roi, que s’inscrivent la mise en œuvre du modèle de développement des provinces du Sud, et la mise en œuvre de la régionalisation avancée.

A propos de Laâyoune © 2015 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.