Somalie : la lutte contre les islamistes Shebab s’intensifie

 

Les Etats Unis ont annoncé une opération de grande envergure durant le week-end passé, avec un raid aérien qui a permis de neutraliser plus de 150 insurgés Shebab dont les motivations laissent à croire qu’ils préparaient une nouvelle attaque d’ampleur en Somalie.

Ce raid aérien dirigé par l’armée américaine a été notamment mené grâce à des drones de combats. Les redoutables engins ont visé le camp d’entraînement de Raso, situé à environ 200 kilomètres au nord de Mogadiscio. Outre les pertes humaines considérables du côté des Shebab, l’organisation djihadiste a également subi des dégâts matériels.

La mouvance extrémiste somalienne qui est notamment affiliée à l’Etat Islamique (EI) enchaîne défaite sur défaite depuis maintenant plusieurs mois. Mis à part les actions militaires de parties tierces au conflit comme les Etats Unis, une importante mission de l’Union Africaine s’active en Somalie pour venir à bout des combattants Shebab.

Ces derniers subissent d’ailleurs depuis plusieurs années des offensives de grande envergure tant au niveau terrestre qu’aérien qui ont considérablement réduit leurs capacités humaines et matérielles. La mouvance extrémiste a ainsi vu son emprise territoriale en Somalie réduite à son minimum. Après avoir été chassés de Mogadiscio en août 2011, les Shebab ont perdu l’essentiel de leurs bastions. Ils conservent cependant toujours le contrôle de vastes zones rurales.

Les attaques menées par les combattants affiliés à la mouvance djihadistes ont fortement baissé au cours des derniers mois. Les attentats ressemblent de plus en plus à des actes de guérilla isolés, ce qui renforce leur dangerosité pour les populations locales. La semaine dernière, les Shebab somaliens ont tué au moins 14 personnes en faisant exploser deux véhicules piégés devant un hôtel et un jardin public de la capitale.

Moins de 48 heures plus tard, une autre voiture piégée explosait devant un restaurant populaire situé dans le sud-ouest du pays. Un incident qui a fait plus de 30 morts. Le nouveau raid américain pourrait donc être analysé comme étant une réponse qui s’inscrit dans la continuité de ces événements tragiques.

s

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.