Youssef Chahed est le nouveau PM tunisien

Youssef Chahed est le nom du nouveau Premier ministre désigné par le chef de l’Etat tunisien, ce mercredi, en remplacement d’Habib Essid, qui venait d’être évincé ce week-end après un vote de défiance du Parlement.

«Aujourd’hui, nous entrons dans une nouvelle étape qui requiert des efforts, des sacrifices, de l’audace, du courage, de l’abnégation et des solutions sortant du cadre classique», a déclaré Youssef Chahed peu après avoir été chargé par le président Beji Caïd Essebsi de former un gouvernement d’union nationale. Ses priorités sont la lutte contre le terrorisme et la corruption.

L’ancien ministre des Collectivités locales, 40 ans, a 30 jours pour former un gouvernement d’union nationale. «Nous allons commencer rapidement les consultations pour former le gouvernement d’union nationale avec l’ensemble de l’échiquier politique et les organisations nationales», a fait savoir Chahed, promettant en même temps «un gouvernement politique, un gouvernement de compétences, de jeunes» et dans lequel les femmes seront mieux représentées.

Si sa nomination a été saluée par plusieurs Tunisiens, notamment à cause de son jeune âge et de son intégrité, notée par certains de ses proches, elle a fait aussi réagir l’opposition qui évoque son inexpérience dans le domaine politique et sa proximité avec le chef de l’Etat Beji Caïd Essebsi. Le nouveau premier ministre serait le neveu du beau-fils du président. Certains détracteurs voient dans sa désignation, au poste du n°1 du gouvernement, une forme de mainmise de l’exécutif par la présidence.

Mais au-delà de toutes ces dissensions, il est certain que le peuple tunisien attend du nouveau gouvernement de relever surtout les défis économiques et sociaux du pays. Le taux de chômage est toujours en hausse et la croissance du pays est très faible.

Agronome de formation, Chahed s’est engagé en politique au lendemain de la révolution tunisienne de 2011. Après avoir participé à la création de petits partis, il a rejoint en 2013 Nidaa Tounes, le parti fondé par le président tunisien et aujourd’hui dirigé par son fils. En janvier 2015, il est nommé secrétaire d’Etat à la Pêche, puis ministre des Collectivités locales un an plus tard.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.