São Tomé/Présidentielle : L’appel au boycott du 2° tour partiellement suivi

Le deuxième tour de la présidentielle à São Tomé et Principe, tenu ce dimanche, a été marqué par une faible affluence des électeurs dans les bureaux de vote, en raison du boycott du président sortant, Manuel Pinto da Costa qui a dénoncé des fraudes, rapportent certains observateurs.

Le seul candidat en lice pour ce deuxième tour de la présidentielle, était Evaristo Carvalho qui a remporté le premier tour par 49,8% des voix.

Classé en deuxième position au premier tour avec 24,83% des suffrages, le président sortant s’est officiellement retiré de la course après la polémique née des revirements de la Commission électorale nationale. Celle-ci avait d’abord proclamé des résultats provisoires donnant Evaristo Carvalho vainqueur dès le premier tour avec la majorité absolue (50,1%), avant de se rétracter et d’ouvrir ainsi la voie à un second tour.

Les initiatives engagées par la suite par Pinto, conjointement avec la candidate arrivée en troisième position au 1er tour, pour obtenir l’annulation de tout le processus électoral et repartir à zéro, n’avaient pas abouties, le tribunal constitutionnel ayant rejeté leur demande d’annulation.

«Continuer à participer à un processus électoral aussi frauduleux reviendrait à le cautionner», a déclaré Pinto da Costa, deux jours avant la tenue du second tour. «Je m’y prête pas en tant que candidat, et encore moins en tant que président de la République». Il a appelé ses partisans à ne pas participer au vote du dimanche.

Pour Carvalho, son adversaire a abandonné la course par «peur de perdre cette élection».

Toujours est-il que les résultats du vote seront officiellement considérés et donc la victoire de Carvalho ne fait aucun doute.

Le candidat favori est soutenu par l’homme fort du pays, le Premier ministre, Patrice Trovoada, dont le parti, l’Action démocratique indépendante (ADI), est majoritaire à l’Assemblée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.