Pretoria inflige 100 millions d’euros d’amende à ArcelorMittal

La commission de la concurrence en Afrique du Sud a annoncé ce lundi, dans un communiqué, que ArcelorMittal South Africa (AMSA) payera une amende de 100 millions d’euros pour avoir cautionné une entente sur les prix de l’acier.

«AMSA a reconnu avoir été impliqué dans l’entente sur les prix de l’acier et de la ferraille et a accepté de payer une amende de 1,5 milliards de rands (100 millions d’euros)», a fait savoir le communiqué. L’amende sera payée en cinq ans, à raison de 300 millions de rands (20 millions d’euros) par an, à partir de 2017.

C’est suite à une enquête ouverte en 2008 contre les producteurs d’acier en Afrique du Sud, que la commission a découvert que les principaux producteurs, dont la branche sud-africaine d’ArcelorMittal, s’étaient entendus pour imposer aux acheteurs sud-africains un prix excessif de l’acier et avaient constitué de fait un cartel en contrôlant le marché. La commission était alertée par les prix trop élevés pratiqués par les aciéries du pays.

ArcelorMittal South Africa, le plus gros producteur d’acier du continent africain qui fournit 61% des besoins de l’Afrique du Sud pour ce métal, a reconnu sa participation à une collusion pour la fixation des prix, la répartition des clients et le partage d’informations commercialement sensibles.

L’autorité sud-africaine de la concurrence (Competition Commission), espère que l’amende infligée à la filiale du métallurgiste européen aura un effet dissuasif sur les autres compagnies. «Cette amende envoie un message fort de dissuasion et est une étape importante dans la lutte contre les cartels», a déclaré le patron de la commission, Tembinkosi Bonakele.

D’après des observateurs, la sanction imposée par le régulateur va accroître la pression sur ArcelorMittal South Africa qui fait déjà face à une demande en baisse, la hausse des importations à bas prix et des coûts plus élevés.

ArcelorMittal South Africa compte cinq usines dans le pays (Vanderbijlpark, Saldanha, Newcastle, Vereeniging et Pretoria) et 9 315 employés permanents à la fin 2015. Ses ventes locales ont atteint 3,04 millions de tonnes en 2015, soit 61% du marché sud-africain. La compagnie exporte environ 27% de sa production d’acier (en tonnage).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.